Suivez-nous sur les réseaux sociaux

BLOGUE

Pour le plaisir de partager des solutions pour l’efficacité des conseils d’administration

Comment évaluer si la réponse aux besoins des bénévoles influe sur l’absentéisme?

Il est prouvé que la paye n’est pas le premier facteur de motivation d’une personne salariée. En effet, certains joueurs de hockey ne donnent pas leur 110 % même si leur rémunération dépasse largement le salaire moyen de la population générale! Ils doivent trouver ailleurs leur source de motivation. Et il en va de même pour les bénévoles.

On observe depuis près de 20 ans une baisse du bénévolat et par le fait même un manque d’assiduité des personnes siégeant aux Conseils d’administration. Récemment, certains évoquaient même une épidémie d’absentéisme des bénévoles aux CA des organismes. Comment faire pour garantir une meilleure assistance aux réunions de CA et atteindre plus que le quorum requis? La réponse réside dans la compréhension et la satisfaction des besoins selon Maslow et dans la mise en place d’une saine gouvernance! Voici des façons d’envisager la motivation des bénévoles aux CA.

Optimisme : Est-ce que vos administrateurs et administratrices semblent positifs et ont bon espoir de réaliser la mission de l’organisation? Car oui, les gens oublient parfois que l’organisation a été créée pour répondre à un besoin (la cause). Ainsi, un doute pernicieux s’installe peu à peu lorsque la mission est non écrite, mal écrite ou méconnue et qu’elle ne fait plus vibrer les personnes qui administrent l’organisation.

Plaisir : Est-ce que vous parlez trop des problèmes relatifs à votre cause en CA? Paradoxalement, parler sans cesse des détails de votre cause devient désagréable pour ceux et celles qui pensent (à raison) que la réunion sert surtout à administrer l’organisation afin qu’elle s’appuie sur des bases solides. Toute la différence est là! Malgré que l’association ou l’organisme existe pour répondre à un besoin, un manque ou un problème dans notre société, il n’est jamais plaisant de ramener au CA toute cette « souffrance » ou les détails à gérer. La microgestion en CA désorganise et expulse les sujets principaux et ne règle rien, bien au contraire. Toutes les réunions devraient être de la plus haute importance et cette importance devrait se refléter dans l’ordre du jour. Appuyez-vous sur une saine gouvernance afin de participer au bien-être de la communauté et à votre propre bien-être, le tout dans le plaisir!

Énergie : Avez-vous l’impression que chaque personne fait don de son énergie pour le bien de l’organisation? Chacun veut apporter sa contribution, mais sans empiéter sur les rôles des autres et certainement sans avoir l’impression de faire les tâches en double ou de se sentir inutile. Quels réels pouvoirs sont dévolus au CA et quelle autorité est déléguée à la direction générale?

Si cette distinction n’est pas claire, elle peut donner lieu à des crises et à de l’instabilité, ce qui accroit le risque de s’impliquer et peut faire fuir les bénévoles. Le Conseil forme une équipe unie, qui doit jouer ses 8 rôles et prendre des décisions de concert. Si vous quittez officiellement le Conseil, il faudra vous remplacer. Personne n’est irremplaçable; toutefois, l’idéal serait que l’apport de chaque individu qui siège au CA soit perçu comme indispensable à l’équipe. De même, et sans prétention, la présence de toute personne est importante, voire indispensable à chacune des réunions.

Rigueur : Pour plusieurs, la rigueur est synonyme de dureté et de sévérité. Pour d’autres, la rigueur signifie l’exactitude, la précision et la logique du raisonnement, de l’argumentation. Pour nous, la rigueur amène le CA à définir exactement ses souhaits afin de créer l’harmonie. Est-ce que vos administrateurs et vos administratrices ont l’occasion d’exprimer leurs désirs concernant le devenir de l’organisation et leur amour pour la cause? Avez-vous mis par écrit des politiques qui encadrent rigoureusement le fonctionnement souhaité par les bénévoles du CA? Car des règles claires facilitent l’unité, la possibilité d’aller vers les autres et le sentiment d’appartenance.

Résultats : Est-ce que les bénévoles du Conseil peuvent s’exprimer librement et participer aux résultats? Les administrateurs et les administratrices doivent avoir le sentiment de pouvoir changer les choses et de faire partie d’un plan. Peut-on leur démontrer que leurs actions portent fruit et qu’ils laisseront leur marque?

Au-delà des ordres du jour, procédures et autres paperasses, il est impératif de saluer les succès grâce à des tableaux de bord et des bilans, tout en présentant honnêtement le chemin qu’il reste à faire et la façon de contribuer activement aux résultats.

Respect : Avez-vous l’impression que l’organisation respecte les bénévoles, les membres du personnel et les bénéficiaires? L’organisme est-il à l’écoute de toutes les personnes qui y œuvrent et qui l’administrent? Favorise-t-il la démocratie et les interactions? Le besoin d’estime, de confiance et de respect de soi est à la base de l’implication bénévole et du volontariat. Qui plus est, instaurer un système de reconnaissance individuelle des administrateurs et des administratrices peut être une bonne façon de souligner leur importance et témoigner de l’admiration pour leur implication dans la communauté.

Évolution : Avez-vous le sentiment d’évoluer comme personne en œuvrant pour la collectivité? Qu’apprenez-vous en vous impliquant dans un OSBL? Ressentez-vous de la fierté par rapport à votre organisation et au fait de la servir, en plus d’avoir cette chance d’accroitre votre développement personnel? Vous associez-vous à des causes nobles et des organisations crédibles et bien structurées? Vous offre-t-on de la reconnaissance, des formations et des occasions de vous réaliser?

En conclusion, l’engagement ne se créera pas seul… Il faut répondre aux besoins des administrateurs et des administratrices bénévoles, et ce, au-delà de leurs contraintes familiales, professionnelles et personnelles. Tout comme les personnes salariées, les bénévoles détestent la chicane, prendre des risques inutiles et perdre du temps à se déplacer pour rien. La méconnaissance des rôles à jouer, des principes de la saine gouvernance et des sujets à mettre à l’ordre du jour fait que l’harmonie s’effrite et que les personnes les plus intéressées à œuvrer pour la cause finissent par perdre leur motivation. Tous nos efforts et nos publications sur le sujet ont pour objectif de rétablir l’équilibre dans tous les éléments essentiels à une saine gouvernance. Bonne motivation!

Par Marco Baron, consultant et formateur

Tous droits réservés © Moncéa Saine Gouvernance

MONCÉA SAINE GOUVERNANCE

Suivez-nous sur Facebook

5 raisons de nous faire confiance

Articles aléatoires