Suivez-nous sur les réseaux sociaux

BLOGUE

Pour le plaisir de partager des solutions pour l’efficacité des conseils d’administration

Comment cerner les qualités de la présidence en moins de 3 réunions

Il n’est pas simple d’évaluer les subtilités et les habiletés humaines des leaders de CA des OBNL. C’est une fonction bénévole et volontaire. Cependant, certaines personnes voient une belle occasion d’utiliser cette position pour exercer du pouvoir et c’est ce qui les attire sciemment en premier. Cependant, il y a des aptitudes requises pour bien présider une réunion de Conseil d’administration.

Voici quelques questions à vous poser afin d’évaluer rapidement en moins de 3 réunions les qualités en réunion de la présidence.

L’ordre : Est-ce que votre personne à la présidence préside? Donne-t-elle les droits de parole et est-elle capable de ramener gentiment les participants à l’ordre afin de revenir aux propos initiaux? Il est important de vider chaque question, mais il est aussi important d’arrêter les débats infertiles, de conclure et de statuer.

L’animation : De quelles façons votre leader suscite bien la participation de tous et toutes? Cette personne est-elle adroite pour amorcer les échanges, poser des questions claires et inviter habilement les administrateurs et les administratrices plus discrets à émettre leurs idées?

La coopération : Le président ou la présidente doit faciliter le consensus (dans la mesure du possible) vers des ententes plus que majoritaires.

Cette personne est-elle habile pour faire des résumés, des compromis, créer des accords et gérer les nombreux égos autour de la table? Les bons coopérateurs amènent le groupe à des ententes par des solutions de leur cru.

La compétence : Votre président ou votre présidente est à l’aise les notions de saine gouvernance et les règles établies par le CA (et non pas par lui-même ou elle-même)? La présidence est-elle en mesure de bien les expliquer, voire d’éduquer humblement les administrateurs et les administratrices et les membres qui se présentent aux assemblées?

La connaissance : La connaissance et la maîtrise des dossiers sont importantes pour mener les réunions du Conseil. Il n’est pas nécessaire d’être une personne experte en tout pour comprendre l’essentiel. Par exemple, vous pouvez comprendre un bilan financier sans obligatoirement être comptable. Est-ce que votre président ou votre présidente maîtrise suffisamment les sujets et l’organisation pour être en mesure de guider les décisions du Conseil?

La modernité : Comme nous l’avons vu dans une précédente chronique, est-ce que votre président ou votre présidente bâtit l’ordre du jour avec la ou le DG selon des principes de gouvernance modernes ou prône-t-il des méthodes anciennes? (Nous en reparlerons dans une autre chronique.)

En conclusion, nous croyons que la présidence est au service du Conseil et de l’organisation, et non l’inverse. Tout comme la personne à la direction générale, l’humilité est une qualité recherchée chez la personne à la présidence et qui occupe ce poste de premier dirigeant. Bonne présidence!

Roméo Malenfant, Ph. D. Concepteur de la Gouvernance Stratégique®

Tous droits réservés © Moncéa Saine Gouvernance

Suivez-nous sur Facebook

5 raisons de nous faire confiance

Articles aléatoires